Restez connectés à l’actualité de votre cabinet d’ergothérapie à Caluire et Cuire

Le trouble du spectre autistique (TSA) en ergothérapie

Quelques informations pour mieux comprendre le trouble du spectre autistique et les axes d'intervention en ergothérapie. 

Le trouble du spectre autistique (TSA), c'est quoi ? 

Le TSA est définit comme un trouble neurodéveloppemental, c'est-à-dire se manifestant pendant le développement de l'enfant et entrainant une altération du fonctionnement personnel, social ou scolaire. 

Les symptômes : deux grandes sphères touchées : 

  • La communication et les interactions sociales
    • Communication verbale (expression) : retard voire absence de langage, exprime ses pensées à voix haute, souci du détail, ne comprend pas le second degré, difficultés de compréhension du langage oral, etc. 
    • Communication non verbale : difficultés à comprendre les expressions du visage, les gestes epressifs, les gestes conventionnels sociaux (faire coucou, pouce en l'air), etc.
  •  
  • Le comportement 
      • Stéréotypies verbales ou motrices : les enfants vont créer des boucles d'un geste, d'une phrase ou se répéter 
      • Absence de jeux symboliques
      • Manque d'intérêts diversifiés : les intérêts peuvent être intenses voire envahissants, avec une fascination pour des objets ou sujets entrainant parfois des connaissances encyclopédiques
      • Intolérance aux changement et à la frustration

Ces limitations de communication peuvent avoir des répercussions directes sur les interactions sociales : pas de recherche spontanée à partager avec ses pairs, regarde rarement dans les yeux, difficultés à comprendre les règles sociales. 

 

Certains enfants atteints d'un trouble du spectre autistique peuvent avoir des hypo ou hyper-sensibilités pouvant concerner le toucher, la vue, les odeurs, le goût ou l'ouïe. On parle alors de particularités sensorielles pouvant entrainer des conséquences dans la vie quotidienne (restriction alimentaire, regard fuyant, ne supporte aucun bruit ou certaines voix, refus d'être touché, ...).  

 

L'accompagnement en ergothérapie : favoriser l'autonomie et l'indépendance de l'enfant 

  • Travail de collaboration
    • Avec l'enfant et ses parents : Connaitre les besoins et les attentes afin d'établier des objectifs centrés sur l'enfant, son environnement (social et physique) et ses occupations (activités de loisirs, scolaires, de soins personnels, ...) en accord avec la famille Un travail de collaboration 
    • Avec les thérapeutes et le personnel soignant gravitant autour de l'enfant : harmonisation et coordination des soins, objectifs communs, communication 
    • Avec le milieu scolaire, éducatif : pour faciliter l'intégration de l'enfant, proposition et préconisation d'aménagements scolaires, lien permanent avec le milieu enseignant 
  • Rééducation : basée sur les compétences et les capacités de l'enfant
    • Centrée sur l'enfant et sa situation, chaque accompagnement est singulier et personnalisé 
    • Évaluation des capacités et des limitations de l'enfant, de son environnement
    • Rééducation sensorielle: pour organiser la sensation de son propre corps (en lien avec la psychomotricité), pour répondre à l'environnement de manière adaptée
    • Rééducation du graphisme et mise en place de moyens de compensation (ordinateur)
    • Éducation - rééducation aux activités de la vie quotidienne : l'habillage, la toilette, les lacets, le repas (couper les aliments), les loisirs, les activités scolaires, ... 
  • Réadaptation
    • Mise en place de moyens de compensation pour le quotidien (Timer, supports visuels, ...)

 

Les outils

  • Établir une communication et une relation de confiance 
  • Structuration de l'environnement et des séances d'ergothérapie : ritualiser l'accompagnement 
  • Utilisation de renforçateurs
  • Utilisation d'activités à visée thérapeutique en lien avec les intérêts de l'enfant 

 

Source : DSM V, Manuel Statistique et Diagnostic des Troubles Mentaux, 5ème édition, 2015